Le mariage d’Althea & Vincent à Séville

volvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodasvolvoretabodas

L’idée première de the W trend étant de partager nos bons plans et astuces wedding, Althea a eu envie de mettre à profit son expérience et raconter l’organisation de son mariage à Séville. Avec un focus sur l’organisation à l’étranger, qui n’est pas une mince affaire: récit et conseils.

Un mariage en Andalousie

Certains choix s’imposent parfois naturellement et c’est ce que nous avons expérimenté pour notre mariage. Nous avons choisi de nous unir en Espagne pour plusieurs raisons: tout d’abord nous voulions un temps clément, un lieu atypique et étant moi-même originaire de cette région, la destination résonnait en nous de façon particulière.

Décision prise: par où commencer ?

Sans conteste le partie la plus chronophage, nous avons passé plusieurs heures sur Internet afin de trouver des lieux en adéquation avec notre souhait: un mariage intimiste dans un lieu cosy, charmant et authentique.

Billets réservés et visite d’inspection programmée, nous voilà sur place pour visiter nos tops 5. Il est préférable de visiter peu de lieux en ayant préalablement éliminé les aspects bloquants (dans notre cas, nous ne voulions pas d’heure de fin pour la soirée et un lieu dans lequel les proches pouvaient séjourner). Notre choix s’est avéré être un véritable coup de cœur – en pleine nature, une demeure style hacienda nichée dans les oliviers andalous: l’Hacienda San Rafael et ses 11 chambres, 3 casitas, nous a tout de suite séduite. Après avoir mis une option et vérifié les aspects budgétaires, nous avons réservé cette pépite un an avant le mariage. Il est souvent préalable de s’y prendre bien à l’avance afin d’avoir un certain choix dans la date. Surtout pour les lieux très prisés.

Save-the-dave, invitation et site Internet

Il nous a paru évident de sauver la date au plus tôt (de façon électronique). En parallèle, nous nous sommes attelés à la création d’un site Internet pour les convives (rubriques indispensables: vols, hébergements, rsvp, transferts, programme et lieu). Par la suite, nous avons envoyé l’invitation papier avec un lien vers le programme détaillé.

 Comment trouver les bons partenaires

En organisant un mariage à l’étranger, beaucoup de couples optent pour demander de l’aide à une wedding planner. Même conseil que pour les lieux, allez à la rencontre des professionnels et prenez du temps pour vérifier que le courant passe. Le côté humain est fondamental, au-delà des expériences des planners. Dans notre cas, nous avons décidé de réaliser toute l’organisation par nos soins. Cela s’avère plus réaliste lorsque vous parlez la langue du pays en question.

Il est primordial de maîtriser son organisation et se mettre d’accord durant toutes les étapes. Nous avons créé une «wedding bible» avec tous les éléments capitaux: déroulé, fournisseurs, contacts, liste d’invités, transferts. Par ailleurs, beaucoup d’heures sont nécessaires pour trouver les meilleurs fournisseurs: nous avons scruté les réseaux sociaux et blogs avec des récits de mariages pour trouver les prestataires idéals. La «rencontre» s’est très souvent passée via Skype dans un premier temps et nous avons organisé une véritable séance sur place avec ceux-ci trois mois avant le mariage.

Pour le jour J, nous préconisons tout de même de prévoir une personne qui gère la partie coordination des fournisseurs. Dans notre cas, une amie event manager a excellé dans cette tâche.

Le mariage s’est merveilleusement bien déroulé grâce à l’implication du lieu, des fournisseurs ainsi que de tous nos proches. Prévoir une semaine de repos sur place ou dans les alentours était plus que judicieux, la pression est palpable à quelques jours du mariage et peut être encore plus forte quand vous gérez tout à distance.

Les tips:

Le top: s’y prendre 1 an à l’avance mais tout à fait réalisable en 6-8 mois avec une bonne organisation.

  • Conseils: trouver 1 relai sur place (wedding planner), et s’informer sur les blogs spécialisés (par exemple: Casilda se casa)
  • Trouver des fournisseurs sur Instagram grâce aux hashtags
  • Se rendre sur place 1 fois pour visiter les lieux et 1 fois pour finaliser tous les aspects avec les fournisseurs
  • Faire des Skype avec les prestataires: c’est important de se parler pour être sûr d’être sur la même longueur d’onde
  • Envoyer la petite déco directement sur place par poste ou commander sur place
  • Penser aux invités: leur rendre le séjour le plus simple possible. A savoir, 1 vol direct est toujours bienvenu, des hôtels à proximité, réaliser 1 site internet avec toutes les informations pratiques (vols, hébergement, programme)
  • Ne pas négliger la communication avec les invités car ils ne sont pas en terrain connu: bien les tenir informés des horaires (par exemple pour les transferts)
  • A prévoir dans le budget: vos séjours sur place & billets d’avion
  • Faire un moodboard grâce à Pinterest
  • Save-the-date le plus tôt possible

Prestataires utiles:

  • Robe: Yolan Cris, Boutique Majesté à Genève
  • Lieu: Hacienda San Rafael (Séville – Espagne) – un lieu magique niché dans les oliviers à 40 minutes de Séville
  • Couronne & bijoux: Laure-Anne Le Priol, joallière indépendante (tél: +41 79 462 77 13)
  • Petites déco: Etsy & Cheers
  • Cadeaux: petites bouteilles d’huile d’olive avec nom personnalisé (Etsy: La pipe et la pomme)
  • Photographe: Volvoreta bodas (disponible dans le monde entier)