Bijoux, cailloux, choux

b953d36a7e5451e3300aa1cfe648aafd

Le jour de son mariage, on dit non à la multiplication des pierres. Plus que jamais, en ce qui concerne le bijou, le minimalisme est de rigueur. Il doit souligner l’exception d’une robe ou la virtuosité d’un chignon, mais ne rien compliquer, alourdir, gâcher. Les pierres et les cailloux doivent épouser la forme d’un décolleté, ou le volume d’une natte, mais surtout ne jamais, jamais, dissimuler la seule préciosité qui compte, cette bague que l’amoureux glissera à l’annulaire. Exit le stacking, même si tous les autres jours de notre vie, on adore ça. De l’épure! Sur les mains, on se contente de la bague de fiançailles, que rejoindra l’alliance. On évite la bague à chaque doigt: trop de boho tue le boho, même si vos invitations étaient ornées de fleurs de champs. Le tout en abandonnant, évidemment, la manucure Big Apple Red pour privilégier un joli nude.

d7612de49cf0fd8f45f4485a782905ac

On ne déroge pas à la sacro-sainte règle qui exige qu’on ne porte pas de boucles quand on choisit un collier. On ne multiplie pas les artifices. Des puces sur les lobes, un solitaire en pendentif dans le creux du coup… La délicatesse est de mise. Seul le bijou de tête peut s’imposer: lui seul peut se glisser dans une mèche de cheveux, s’y dissimuler et surprendre, qu’il s’agisse d’une couronne fleurie ou d’une broche de métal.

97a5f8a8b626ac22afead93307c290c0

Evidemment, toutes ces préciosités s’abstiennent de naïveté: aucun motif coeur (prohibé!), aucune perle trop classique, sinon si elles sont doublées comme chez Dior, ou chez Sophie Bille Brahe. Si la discrétion est de mise, on peut en revanche se permettre de miser sur l’originalité. Les diamants, on les préfère dans leur version insolite: travaillés en dessous d’oreille, par exemple, pour réveiller une robe académique. Pour ce faire, des créateurs de bijoux audacieux sont à plébisciter: on adore les brillants d’Yvonne Léon, les cailloux de Delfina Delettrez, les mini créoles pavées de Maria Tash, les boucles qui habillent toute l’oreille de Repossi ou les constellations de Céline d’Aoust. Sur la nuque, il est un bijou que l’on peut multiplier: nos médailles d’enfant et de plus grand, qu’on peut, toute proportion gardée en ce jour immaculé, superposer. L’ornement répond à une question d’équilibre: il faut qu’il soit suffisamment discret, mais assez éclatant pour faire briller une mariée à la pointe.

ccbdeeb02d2bf70c4ad9fda26a1c875d